Le secteur de l’artisanat offre de multiples perspectives d’emploi qui sont idéales pour permettre aux personnes créatives et travailleuses de se reconvertir. C’est une branche généralement prisée par tout individu désireux de changer leur vie professionnelle de manière radicale. Retrouvez quelques informations grâce auxquelles vous pourrez vous reconvertir dans les métiers de l’artisanat.

Quelles sont les professions et les missions de l’artisanat ?

L’artisanat compte 250 métiers et plus, qui en font une branche dynamique et porteuse d’emplois. Ces emplois sont classés en 4 diverses catégories à savoir : les services de la construction, l’alimentation et la production. Il faut aussi citer l’artisanat d’art, un domaine se distinguant grâce à un talent sans pareil comme l’ébéniste, le céramiste, le brodeur, etc.

Indispensables à la vie humaine, ces commerces de proximité permettent de développer l’économie régionale. Il n’est pas possible de lister exactement les vocations des artisans, car le nombre de tâches est pratiquement égal à celui des emplois. Cependant, les exemples suivants valent pour toutes les professions artisanales : concevoir, commercialiser, confectionner, guider, manifester son pouvoir d’invention et ses compétences, etc.

Reconversion dans l’artisanat : quelles sont les qualités nécessaires ?

Pour une reconversion dans l’artisanat, la qualité dont vous avez premièrement besoin est la passion. Nul ne devient menuisier, potier ou cordonnier de manière imprévue. C’est plutôt le goût qu’on a pour les matières à ouvrer ainsi que l’ensemble des créations possibles qui incitent à devenir artisan. L’enthousiasme est le levier de tout travail impeccable.

Ensuite, vous devez aussi rester patient, rigoureux et minutieux pour travailler dans l’artisanat. Le sens commercial est un caractère indispensable grâce auquel vous pourrez vendre vos services et produits. De même, soyez attentif à votre clientèle, faites front aux contraintes, respectez les échéances et vous serez un professionnel irréprochable.

Il existe des métiers comme charcutier, horticulteur, parqueteur, etc., qui requièrent de la résistance physique. À certains moments, les plages horaires du domaine sont extrêmement grandes, les artisans sont parfois amenés à travailler 6 jours sur sept. Généralement, ces derniers reçoivent un nombre supérieur de clients en fin de semaine.

Reconversion dans l’artisanat : les études et formations requises

Pour travailler dans l’artisanat par reconversion, vous devez faire plusieurs formations. De fait, il est possible de commencer avec :

  • le brevet professionnel de l’artisanat et des métiers d’art.
  • Le BTS,
  • le bac professionnel,
  • le diplôme de base qui est le CAP,
  • le Brevet de Métiers d’Art (BMA),
  • le Diplôme des Arts Appliqués (DSA),
  • le Brevet des Techniques des Métiers (BTM),
  • le Diplôme des Métiers d’Art (DMA) ou

Facilement accessibles, ces cursus ne durent que 2 à 3 ans et font l’alternance entre la pratique et la théorie. L’artisan peut étudier en plus pour obtenir le Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués (DSAA). Chacun des enseignements est éligible au compte personnel de formation (CPF) pour ceux qui se reconvertissent.

En fonction de vos obligations et libertés, vous avez la possibilité de vous former loin du centre de formation, en présentiel ou suivre les cours du soir. On recommande vivement de réaliser une immersion professionnelle dans l’emploi par lequel vous êtes attiré afin de vous assurer qu’il convient parfaitement à vos souhaits.

Vous avez désormais une idée sur les métiers de l’artisanat ainsi que les qualités et les formations requises pour intégrer ce secteur.